Puteaux : qui est là et quand

Voici le tableau de présence des auteurs au festival de Puteaux. Mais ce tableau a ses limites, car certains auteurs ne dédicaceront pas le matin, d’autres partiront en fin de matinée le dimanche.

Nous ne pouvons indiquer ce niveau de détail sur ce tableau, mais tous les jours à votre arrivée au festival, des informations plus précises vous seront communiquées.

Auteur VN Sam Dim
ALEXE x x x
AMANDINE x x
AMORETTI x x x
ANCESTRAL Z x x
AURORE x x
BATEM x x
BILEAU x x x
BRESSON x x x
CARBONI x x
CASINI x x x
CHABBERT x x
CHAILLET x (uniquement en rencontre débat)
CRETY x x x
CRIP x x
DAN x x
DEMARE x x x
DEPLANO x x x
DESPRES x
DERIB x x
DERRIEN x x
DIM.D x x
DONSIMONI x x
DOUME x x x caricaturiste
DRAC x x
DU PELOUX x x
ERROC x
GIBO x x caricaturiste
GINE x x ne dédicacera que les Boucliers de Mars
GOETZINGER x
GRENIER x x
HERMANN x x
IAH-HEL x x x
ISTIN x x
JACQUEMOIRE x x
JAMAR x x x
JANVIER x x
JARRY x x
JUNG x x x
LEMERCIER x x x
LETURGIE x x
LUGUY x x x
MADD x x
MARCHAL x x x
MAUCLER x x x
MAURY x x x
MORETTI x x
PHICIL x x x
PILIPOVIC x x x
PLUMAIL x x
POUPON x x
RIDEL x x
RODOLPHE x x
SEURE-LE BIHAN x x
SINTES x x x
SOBRAL x x
STUF x x
TOMATIAS x x x
TANDIANG x x
VAN LINTHOUT x x x
VEHLMANN x
VIGNAUX x
VONA x x x

D’ici le festival, quelques modifications pourraient intervenir.

13 commentaires pour “Puteaux : qui est là et quand”

  1. fraise60 dit :

    Bonjour,
    à l’heure ou nous vous postons ce billet, vous êtes tous encore sur les chardons ardents en ce dimanche alors que nous sommes de retour dans l’Oise depuis 14h00. Nous savons que jusqu’à demain vous avez enconre du travail. Nous tenions encore à vous remercier pour l’organisation de ce festival et votre dévouement. Ceux qui trouvent toujours à redire et critiquent sans cesse devraient se joindre aux bénévoles pour la prochaine édition; ils s’appercevraient de ce qu’est le bénévolat! Etre e permanence sur le fil du rasoir entre les souhaits (pardon les exigences) des simples visiteurs, accros, auteurs et autre autorités locales. Alors avec un peu de savoir vivre, nous encourageons tous les accros (vous savez vous les 80 premiers qui étaient là vendredi/samedi et dimanche) à vous remercier du fond du coeur car sans vous nous n’aurions pas eu la possibilité de rencontrer tous ces auteurs (nous en profitons pour les remercier aussi collectivement) et de ramener tous ces cadeaux qu’ils nous ont fait dans nos foyers. Alors une dernière fois : merci – merci – merci- (1/jour)
    Agnès & Alain

  2. Raffi dit :

    Hier, après la fermeture du festival, les bénévoles de l’association, ivres de fatigue et de la satisfaction offerte aux visiteurs, ont commencé le démontage du festival.
    Vers 21 heures, nous sommes partis manger avec les derniers auteurs encore présents (ceux qui ne repartaient qu’aujourd’hui).
    Ce matin, certains des membres de l’association n’étaient pas là n’ayant pu se soustraire à leurs obligations professionnelles, les autres étaient présents pour terminer le démontage.
    J’ai abandonné les lieux, laissant certains de mes équipiers sur place.
    Arrivé chez moi, j’ai allumé mon ordinateur, et j’ai vu votre commentaire amical.
    Je vous en remercie au nom de toute l’équipe.
    Mercredi soir quand nous commencerons notre réunion de débriefing, nous commencerons par relire votre commentaire, pour nous mettre dans de bonnes dispositions, avant d’aborder tous les points sur lesquels nous devons nous améliorer pour mieux vous satisfaire encore.

    Merci, merci.

  3. Jerome27 dit :

    Bonsoir !
    Je me joins au premier commentaire pour vous remercier chaleureusement pour tout le travail et les efforts fournis par l’équipe de BDessonne sans qui ce magnifique festival n’aurait pas eu lieu.
    Comme toujours, vous avez dû faire face à des mécontents, des rabats joie, des critiques plus où moins fondées mais vous avez fait énormément d’heureux. Rien de tel que de voir tous ces enfants et « grands enfants » avoir la chance de rencontrer et de papoter avec de tels auteurs devrait effacer tous les désagréments (souvent d’une futilité et d’un bétise extrème).
    Je fais parti des « HEUREUX » 😉 J’ai pu voir Monsieur Léo ce qui était pour moi totalement inconcevable!
    Il est toujours possible de faire mieux, mais je tenais à vous dire que vous avez fait un boulot génial.
    Un énooooooooooooooorme Merci à tous (et à Fred en particulier 😉
    A très bientôt !!!!
    Jérôme.

  4. Rousseau Jérôme dit :

    Bonsoir à vous,
    Visiblement les « critiques anonymes » faites sur BDGest’ ont déplu à Alain et Agnès (qui sont-ils ?). Je prends donc le clavier et m’exprime.
    En tant que Nestor B, j’ai écrit que « vous aviez eu les yeux plus gros que le ventre ». En effet, gérer 60 auteurs, c’est ENORME (quel plateau mes aïeux, dommage de ne pouvoir être partout à la fois….. contrairement à certains) et trop à la fois. Combien de bénévoles ? Personnellement je n’en ai pas beaucoup vu passer voir les auteurs au 2ème étage (coin Pilipovic/Alexe/Grenier principalement).
    Le pauvre Fred, s’est retrouvé seul en première ligne samedi matin à devoir filtrer l’entrée….. que pouvait-il faire face à la foule ? Que vouliez-vous faire concernant les sacs ? Quelle politique ? Le dimanche, personne mais des coups de gueule de droite ou de gauche. Personnellement, j’ai été taquiné samedi en fin d’après-midi : ma musette kaki ne devait pas rentrer dans vos limites. Après inspection, l’excuse était de mise. Le lendemain, 2 BD sous le bras…. Où est le juste milieu ?

    Néanmoins, je tenais à vous applaudir des 2 mains pour nous permettre de jouir d’un tel plateau. Personnellement, ce fut une joie de discuter un peu (maudite barrière de la langue) avec Léo Pilipovic et un désastre d’y faire le fliquage. Joie également de discuter avec Dan Verlinden et de retrouver Phicil. Joie de voir les superbes Marsu de Batem mis en couleur par Cerise obtenus par certains festivaliers. Sourire de découvrir Bernadette Desprès dont je lisais les Tom Tom et Nana enfant.

    Bonne chance pour la suite. On se verra peut être à Igny.

    Jérôme de Sartrouville

    • fraise60 dit :

      Bonsoir,
      à la question ‘qui sont ils, la réponse est la suivante:
      Nous sommes tombés dans la marmitte « BD » fin 2008 à Vigneux pour la première fois.Habitant dans l’Oise, nous visitons régulièrement les festivals d’Ile de France, de Normandie, du Nord / Pas de Calais, Champagne / Ardenne et bien entendu de Picardie. La BD et les rencontres avec les auteurs sont devenues pour nous une passion que nous partageons avec ceux qui comme nous font de nombreux kilomètres pour être dans les premiers tout en respectant les règles élémentaires de courtoisie vis à vis des auteurs, des organisateurs et des autres visiteurs.
      Servis par une expérience dans le domaine assoiciatif et donc le bénévolat, nous avons la prétention de savoir de quoi l’on parle!Si tu as du mal à mettre des visages sur nos prénoms, demande des précision à frantz ou Jérôme27.
      Au plaisir et bien cordialement.
      Agnès & Alain.

  5. Stéphane Créty dit :

    .ben moi, je tiens à remercier les bénévoles de Puteaux pour la qualité de leur accueil , leur gentillesse et leurs attentions que je n’ai que trop rarement trouvé à ce niveau dans d’autres festivals..vous faites un travail colossal, et mon ressentis n’aurait aucune importance si il n’était partagé par tous ceux avec qui j’ai pu en parler cette année…et nous avons beaucoup parlé !!!!

  6. Raffi dit :

    Ah, au moins le festival de Puteaux ne laisse pas indifférent.
    Nous remercions encore les témoignages de satisfaction.
    Avant d’aller plus loin, je me présente pour ne pas rester dans l’anonymat.
    Je suis Raffi le plus âgé des membres de BD’Essonne dont sont issus tous les bénévoles qui ont été mis en cause sur le Forum de BD Gest.
    Mon avatar me représente, c’est une caricature réalisée par Philippe Luguy.

    Maintenant que l’anonymat est levé, je remercie aussi Jérôme Rousseau (Nestor B) d’avoir apporté un peu plus de nuances sur son appréciation de BD Gest.
    Il aborde plusieurs points intéressants et il a raison :

    +++++++ Les yeux plus gros que le ventre +++++++

    Comme je l’avais expliqué dans l’article « PUTEAUX 2011 enfin… » du 19 mars
    « Le montage du festival a été délicat. Aux premiers contacts avec les auteurs, certains nous ont répondu, Désolé les copains, mais je me suis engagé à cette date avec le festival de NIMES , et d’autres Je suis à SALOMÉ, on y fête les 40 ans de NATACHA.
    Dur, dur, allions nous être le lièvre de la fable».

    Nous avons donc multiplié les contacts avec les auteurs pour espérer vous présenter un plateau satisfaisant.
    Or les contacts se sont avérés positifs, bien au-delà de nos espérances. Il n’y a eu quasiment pas de désistement. D’où un nombre d’auteurs que vous jugez sans doute déraisonnable.

    +++++++ Le pauvre Fred, s’est retrouvé seul … +++++++

    Vous avez remarqué Fred, parce qu’il fréquente régulièrement les festivals, mais il y avait d’autres bénévoles plus anonymes, quelquefois cantonnés à des tâches plus obscures, mais nécessaires pour le festival.

    +++++++ dommage de ne pouvoir être partout à la fois….. contrairement à certains et trop à la fois
    – Que vouliez-vous faire concernant les sacs ? Quelle politique ? Où est le juste milieu ? +++++++

    Nous sommes totalement d’accord. Nous n’avons pas encore trouvé la solution miracle, peut-être que les festivaliers pourraient nous aider à la trouver.
    Et une fois la solution trouvée, nous l’appliquerons sans dérive.

    +++++++ Combien de bénévoles ? Personnellement je n’en ai pas beaucoup vu passer voir les auteurs au 2ème étage +++++++

    Les auteurs ne se sont pas senti délaissés, nous avons été à tout instant attentifs à leurs besoins (boissons fraiches, café, eau dans un verre pour l’aquarelle, départ au restaurant dès qu’ils avaient une petite faim…). De plus, nous avons pris soin d’eux tout au long du WE en dehors de l’enceinte du festival, comme peu de festival peuvent le font, il faudrait sans doute leur demander.
    Il faut savoir aussi que près de la moitié des auteurs étaient accompagnés, nous avons pris le même soin à recevoir leurs compagnes.

    +++++++ Néanmoins, je tenais à vous applaudir des 2 mains pour nous permettre de jouir d’un tel plateau +++++++

    Merci de cette reconnaissance.
    Comme vous le savez BD’Essonne n’est que prestataire dans l’organisation du festival BD de Puteaux, mais nous nous sommes quelque peu approprié l’identité putéolienne et nous avons l’ambition de réussir à Puteaux un très beau et un très grand festival tant que nous serons retenus comme prestataire.
    Si nous sommes à nouveau retenus pour 2012, il y aura sans doute un peu moins d’auteurs, mais la qualité demeurera.

    +-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+-+

    Merci encore à tous pour les commentaires d’encouragement.

    Et en ce qui concerne les commentaires sur BD Gest, même « Flupke » le grand justicier, qui s’est amusé à fustiger les insuffisances et le manque d’amabilité des bénévoles de Puteaux, termine son dernier commentaire par : « Sinon, festival sympa, beaucoup de monde quand même, et des auteurs agréables surtout Gwendal ».
    Eh ! Flupke, si un festival est sympa, c’est peut-être du au bénévoles qui ont participé à son organisation, même si parfois ils ont pu être énervés par le comportement outrancier et intolérant d’un festivalier ou d’une festivalière.

  7. Rize67 dit :

    Après avoir fait les 3 jours de festival à puteaux, je suis un peu surpris des critiques entendues un peu partout.
    Je n’ai pas eu l’impression que les auteurs se retrouvaient seuls et je voyais régulièrement des bénévoles venir leurs proposer une boisson, voir pour les horraires de repas…
    Seul petit hic le dimanche, la porte fermée au 2e étage, mais bon, on prend son mal en patience, je n’ai vu personne passer à travers les murs pour doubler tout le monde.
    Les bénévoles ne sont pas là pour subir l’énervement des gens.
    Merci aux bénévoles, merci aux auteurs et à l’année prochaine

  8. Stéphane Créty dit :

    je confirme..pas de sentiment d’abandon…..au contraire…
    je rappelle que je ne touche aucun pot de vin….

  9. frantz dit :

    Moi aussi j’ai fait les 3 jours de festival , ou pour la premiere fois j’ai pu rencontré Mr batem , j’ai trouvé le festival sympa comme dab ainsi que les bénévoles et les vigiles , c’est vrai que fred etait un ptit peu tout seul pour gerer tout le monde , il à du bien dormir , y’a quelques ptites choses à revoir , une meilleure information à l’entrée concernant les auteurs par ex , la consigne , et prévoir une buvette , heureusement qu’une charmante bénévole m’a offert une bouteille d’eau sinon c’etait top

  10. Raffi dit :

    Merci à tous, notre réunion de débriefing de demain, çà va être top !

  11. alexe dit :

    Hello, je rejoint Stéphane dans son sentiment, partagé par tous les auteurs présents… Pour en avoir fait des festivals, je peux vous dire que vous n’avez rien à envier à quiconque 😉 Maintenant on peut toujours trouver un tas de trucs. Effectivement des gens ont attendu le dimanche matinaux portes pendant 30min, et il faisait chaud, mais il fallait préparer les tickets etc pour les auteurs tel que Derib etc, ce qui se comprend. C’est la seule chose que je vois. Les bénévoles sont très sympa et serviable, l’ambiance était bonne de part et d’autre, pas de sacs/double fil, des lecteurs de bonne humeur bref un de es meilleurs festival. Et moi non plus je ne touche pas de pot de vin 😀

Laissez une réponse