VACANCES LABORIEUSES

C’est début septembre qu’il fallait remettre notre dossier de candidature à l’organisation du festival de Puteaux 2012.

Alors, il faut bosser pendant les vacances, faire un projet répondant aux attentes de la ville de Puteaux, un festival comme en 2011, mais en mieux, en plus grand, en plus ambitieux et avec des nouveautés.

Enfin, le mauvais temps nous a aidé à rester studieusement à la maison.

 

Il fallait aussi poursuivre l’organisation de BD’ESSONNE 2011, notre festival de décembre à IGNY.

Nous attendions impatiemment le dessin de l’affiche, et nous n’avons pas été déçu.

Enfin, un moment de détente.

Lire les commentaires ( 0 )

DIFFICILE DÉPART EN VACANCES

En juin, nous avons fait le point sur le Festival de Puteaux qui venait juste de se dérouler en prenant notamment connaissance de tous les commentaires laissés sur notre site, ou ailleurs.

Après, nous avons regardé ce que nous avions en trésorerie et les subventions qu’on pouvait espérer, et là, dure réalité. Si nous étions en mesure de boucler le festival de décembre, que nenni pour le festival au féminin 2012.

Alors bien à contrecœur, nous avons décidé de le reporter à 2013.

Le festival au féminin est pour nous une récréation, comparé à l’intensité du déroulement de nos autres festivals.

Nous n’aurons donc pas en 2012, ce weekend qui ravit tant les machos de notre association.

Lire les commentaires ( 2 )

Festival BD de Puteaux 2011 – Les photos

Voici les photos du Festival BD de Puteaux 2011

Crédit photo : Jérôme Régnier – www.lebonreflex.com

[Lire la suite]

Lire les commentaires ( 2 )

Nous avons tous réussi…

Un festival réussi, c’est une savante harmonie entre auteurs, festivaliers et organisateurs.

Nous avons tous réussi, continuons.

Lire les commentaires ( 3 )

Derib à Puteaux

C’est le titre d’un article, cette fois-ci, de Puteaux Info, d’une interview de DERIB, dont voici le contenu.

A l’occasion du 8e Festival BD, Puteaux recevra un hôte de marque : Derib, le père de héros intemporels comme le petit indien Yakari ou le trappeur Buddy Longway.

Rencontre avec un Suisse devenu une légende de la bande-dessinée franco-belge.

Puteaux Infos : Vous arrivez à Puteaux avec une actualité très chargée…

Derib : En effet, entre Yakari, le cinquième intégral de Buddy Longway, Les saisons d’une vie et Derib sous l’oeil de Jijé et Franquin, cela fait quand même quatre nouveautés ! Ce dernier livre m’est particulièrement cher : il regorge de choses très touchantes pour moi, que je voulais partager avec les lecteurs amateurs de Jijé, de Franquin, et de la bande dessinée en général. Cela peut leur faire plaisir de découvrir des anecdotes sur des personnes qui nous ont malheureusement quittées.

Puteaux Infos : Vous avez travaillé avec les plus grands auteurs de BD au cours de votre carrière, que vous ont-ils apporté ?

Derib : J’ai eu la chance de croiser de très grands artistes. Outre Franquin et Jijé qui sont devenus des amis proches, j’ai travaillé deux ans avec Peyo à mon arrivée à Bruxelles. C’était une excellente expérience, j’ai notamment participé à l’album Le chtroumpfissime. Peyo était très exigeant mais j’ai appris beaucoup de choses et ça m’a permis de progresser pour être capable de faire mon métier seul. [Lire la suite]

Lire les commentaires ( 0 )